Vos questions sont entre de bonnes mains

Publicité trompeuse

Partager
Envoyer par email

La notion de publicité trompeuse a été modifiée en 2008 : elle est remplacée par celle de pratique commerciale trompeuse.

En matière commerciale, il existe des pratiques interdites :

Trouver un avocat

Publicité trompeuse = pratique commerciale trompeuse

La publicité trompeuse est interdite, car elle peut induire en erreur le consommateur.

Voici quelles sont les caractéristiques de ce type de pratique :

Pratique commerciale trompeuse
Elle crée une confusion avec :
  • un autre bien ou service ;
  • une marque ;
  • un nom commercial.
Elle repose sur des allégations/indications/présentations fausses ou de nature à induire en erreur :
  • existence et disponibilité du produit ou service ;
  • caractéristiques du bien ou service (composition, origine, quantité, mode et date de fabrication, etc.) ;
  • prix, caractère promotionnel du produit, conditions de vente et de livraison ;
  • service après-vente, nécessité d'un service ou d'une réparation ;
  • engagements de l'annonceur, motif de la vente ;
  • identité, qualité et aptitudes du professionnel ;
  • traitement des réclamations du professionnel.
La publicité omet/dissimule/présente de manière ambiguë des informations.
Le destinataire de la publicité n'est pas clairement identifiable.
Formes de la publicité
  • Caractères illisibles ;
  • image de nature à tromper.

Répression et sanctions pour publicité trompeuse

En cas de pratique commerciale trompeuse, un professionnel peut être sanctionné.

L'action de la DGCCRF et des associations de consommateurs

Le plus souvent, ce sont les agents de la direction générale de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui constatent et poursuivent les fautifs devant la justice.

Les associations de défense de consommateurs agréées peuvent aussi de porter partie civile. En cas de publicité trompeuse ayant causé des préjudices financiers suite à des dommages matériels à plusieurs consommateurs, les associations de consommateurs peuvent lancer une action de groupe.

Bon à savoir : c'est l'auteur de la publicité trompeuse qui est poursuivi, qu'il s'agisse d'un professionnel ou d'un particulier (par exemple, dans le cas d'une petite annonce d'un véhicule d'occasion dont l'état a été dissimulé).

Trouver un avocat : demande de devis gratuite

Sanctions en cas de publicité trompeuse : 2 ans de prison et/ou amende

La publicité trompeuse est punie comme la tromperie.

C'est un délit passible de 2 ans de prison et/ou d'une amende de 37 500 €.

Des circonstances aggravantes doublent les peines encourues, par exemple :

  • la vente de marchandise dangereuse pour la santé,
  • l'utilisation d'instruments de poids et mesures falsifiés, etc.

Les fautifs encourent aussi des peines comme :

  • la confiscation des marchandises,
  • la publicité du jugement de condamnation,
  • ou l'interdiction d'exercer une activité commerciale.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
david walkowiak

conseil informatique | [ordi'clic]

Expert

jean-andré rognone

vente et conseil de produits d'entretien et de nettoyage professionnel | nettoyer la maison

Expert

christian odaert

retraité du secteur bancaire

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous cherchez un avocat ?

Besoin d'aide dans vos démarches ?

Demandez conseil à un avocat spécialisé !

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.